Menu

  Le Nouveau Réveil - N°5288 - mercredi 9 octobre 2019

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Politique
- Société
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Oumé: Les Baoulé en zone forestière souhaitent une médiation de la Chambre des Rois et chefs traditionnels

mercredi 9 octobre 2019

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
L
e samedi 05 octobre dernier à Oumé, l’Union des résidents Baoulé en zone forestière a organisé sa première assemblée générale extraordinaire pour l’adoption des statuts et du règlement intérieur. A cette occasion, le président du bureau exécutif de l’union, Nanan Yao Boniface, a fait cette précision « L’union des résidents Baoulé en zone forestière est une organisation apolitique qui a été créée pour l’entraide et l’union entre ses membres dans nos régions respectives. Nous prônons la réconciliation, la paix et la cohésion et avec cette union, nous avons la force de jouer le rôle que nous avons toujours joué» a-t-il indiqué. Pour rappel, cette union avait investi, le 15 juin dernier, le président nanan Yao Boniface en présence du ministre Amédé Kouakou et du maire de la commune d’Oumé, Lagui Kouassi Joachim : « Je tiens à remercier le ministre Amédé Kouakou qui était à nos côtés le 15 juin dernier mais surtout le maire Lagui Kouassi Joachim pour tout ce qu’il fait pour nous, il était à Gagnoa et aujourd’hui, il s’est fait représenter en tant que parrain par le 3e adjoint au maire, Yao Blé Innocent. Je tiens aussi à remercier les parents qui m’ont fait confiance et qui ont porté leur choix sur ma modeste personne » a-t-il souligné. Concernant la condamnation du président du Conseil régional du Gbêkê, M. Mangoua Jacques (l’un des leurs), le président de l’Union a dit ceci: « Nous n’avons rien à dire en tant que chefs parce que la plupart des membres de l’Union sont des chefs. Nous, nous sommes pour la réconciliation, la cohésion et la paix. Mais sachez que nous avons une Chambre nationale des rois et chefs traditionnels et c’est son rôle de mener une médiation et nous pensons que cela viendra » a-t-il dit. Cette Assemblée générale a vu l’adoption des textes et compte installer des sections à travers les différentes régions de la zone forestière. Le siège de l’Union sera à Oumé.

ANGE-JOËL GUEDE Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés